aniel

About aniel

This author has not yet filled in any details.
So far aniel has created 104 entries.

Volkswagen VU : record de production en 2017

Sur l’ensemble de l’exercice, Volkswagen Véhicules Utilitaires a produit au niveau mondial près de 495000 véhicules, représentant une hausse de 3,8% sur 2016.

Les usines de Volkswagen Véhicules Utilitaires n’ont jamais produit autant de véhicules qu’en 2017. L’an dernier, elles ont en effet fabriqué la « bagatelle » de 494511 véhicules, volumétrie jamais atteinte jusqu’ici et représentant une augmentation de 3,8% par rapport à 2016. « La transformation digitale, l’amélioration des conditions de travail de nos employés et la généralisation de l’automatisation permettent clairement d’augmenter la production et la logistique à un niveau jamais atteint », explique Josef Baumert, membre du directoire de Volkswagen Véhicules Utilitaires.
Et tous les modèles sans exception en ont profité. Les productions de Transporter, Caddy et Amarok ont progressé de respectivement 4,5%, 3,8% et 28,1%. Le Crafter et son pendant MAN TGE ont été produits, eux, à 40239 exemplaires. « Depuis le lancement de la production, 36348 nouveaux Crafter ont été produits, ainsi que 3891 véhicules MAN TGE », précise Volkswagen Véhicules Utilitaires.
Côté usines, celle de Hanovre, en Allemagne, a enregistré une hausse de production de 5,9%, avec 200826 véhicules produits, et celle de Poznan, en Pologne, une augmentation de production de 6,8%, avec 197805 véhicules produits (la production comptabilisée à Hanovre inclut les premiers e-Crafter). Le nouveau site polonais de Wrzesnia a fabriqué de son côté plus de 40000 véhicules, et les usines de Pacheco (Argentine) et de Quito (Equateur) ont produit de leur côté respectivement 54813 et 863 Amarok.
« Dans le cadre de la stratégie d’internationalisation, le développement de nouveaux sites de production progresse bien, souligne ici Josef Baumert. Après la production du Caddy en Algérie, celle de l’Amarok a commencé depuis peu avec un partenaire local en Equateur. Des négociations sont à l’ordre du jour pour 2018 […]

Par |janvier 12th, 2018|Auto|Comments Off on Volkswagen VU : record de production en 2017|

MEILLEURS VOEUX

Toute l’équipe ANIEL vous présente ses meilleurs vœux pour l’année 2018

Par |janvier 2nd, 2018|Aniel|Comments Off on MEILLEURS VOEUX|

L’actu des marques pour 2018

Audi A1, Q3, A6, E-tron quattro
Gros programme pour la marque aux anneaux en 2018 avec le renouvellement de sa citadine A1, mais aussi celui du SUV compact Q3 (qui devrait grossir un peu pour laisser la place au récent Q2). La berline moyenne A6 passera elle aussi à une nouvelle mouture, qui restera proche de la dernière A7 Sportback. Enfin, le SUV électrique e-tron quattro sera présenté cette même année.

BMW Serie 3 et Z4
Les Audi A4 et Mercedes Classe C n’ont qu’à bien se tenir : BMW lancera une nouvelle Serie 3 en 2018. La marque à l’hélice va également donner une remplaçante à sa Z4, disparue du catalogue l’année dernière.

Dacia Duster

Sous une allure qui change peu au premier regard, le plus populaire des SUV compacts a corrigé tous ses défauts. L’essai du nouveau Duster dCi 110 a confirmé les progrès du modèle qui a la bonne idée de garder ses prix serrés. Si vous penchez pour l’essence, la version TCe 125 est reconduite dans la gamme. Le Duster est en concessions en janvier 2018. Premières livraisons dans la foulée.

Prix Dacia Duster : de 11 990 à 20 650 €

Citroën C5 Aircross
Plus question de développer des berlines conventionnelles chez Citroën. L’ancienne C5 sera remplacée par un nouveau crossover familial, qui s’attaquera au Nissan Qashqai et au Volkswagen Tiguan.

DS7 Crossback

La marque premium de PSA se lance à l’assaut du segment des SUV compacts avec ce nouveau DS7 Crossback.  Son premier essai avec moteur BlueHDi 180 a révélé un modèle confortable et soigné. Déjà confronté au Peugeot 3008 avec lequel il partage la plate-forme, le DS7 est toutefois de plus grande taille (4,57 m). Ses premières livraisons dans les DS Store démarrent en janvier 2018 et le modèle prépare déjà l’avenir avec sa […]

Par |janvier 2nd, 2018|Auto|Comments Off on L’actu des marques pour 2018|

ANIEL : LES RAISONS DU RENOUVEAU

Porté par une nouvelle dynamique, Aniel a vu son chiffre d’affaires bondir à 24 millions d’euros en 2017. Le spécialiste de la carrosserie ne compte pas se reposer sur ses lauriers et prépare déjà l’avenir.

Benoît Tanguy a pris la direction générale d’Aniel en juin dernier.

De 5 à 24 millions d’euros en sept ans, soit un bond de 400% : c’est la progression de chiffre d’affaires affichée par Aniel depuis 2010. Une croissance exceptionnelle qui témoigne du succès de la transformation opérée par le distributeur de pièces de carrosserie. Rapide flashback : créée en 1968, la société est rachetée en 2010 par le groupe Faubourg et placée sous la responsabilité de Vincent Belhandouz. A l’époque, Aniel peine à doper son activité, encore très dépendante des distributeurs et démolisseurs.

« Nous avons alors commencé à travailler en direct avec les carrossiers. Un gros effort a été fourni à l’époque pour élargir la gamme, notamment avec les pièces de constructeurs, pour répondre à leurs demandes » rappelle Benoît Tanguy, directeur général d’Aniel. Le pari est payant : aujourd’hui, les carrossiers représentent 70% du chiffre d’affaires de la plateforme toulonnaise. « Nous ne négligeons pas pour autant notre clientèle historique, un peu délaissée par nos concurrents » précise Benoît Tanguy.

La transformation digitale

Autre facteur de la réussite d’Aniel : le digital. Mis en ligne en 2010, le site aniel.fr est aujourd’hui devenu le seul canal de commande de la plateforme. « La totalité de nos ventes est réalisée via notre portail et 85% d’entre elles sont réalisées en direct par nos clients », confirme ‎Laurent Nicolaï, directeur digital, innovation et marketing d’Aniel. Si besoin, les carrossiers peuvent bénéficier de l’assistance d’un centre de relation clients (CRC), chargé de les accompagner dans l’identification des pièces. Le CRC vérifie aussi toutes les commandes pour minimiser les erreurs de […]

Par |janvier 2nd, 2018|Aniel|Comments Off on ANIEL : LES RAISONS DU RENOUVEAU|

Newsletter Décembre 2017

Par |décembre 22nd, 2017|Aniel|Comments Off on Newsletter Décembre 2017|

Joyeuses fêtes

L’entreprise ANIEL sera fermée:
– Le Lundi 25 Décembre 2017
– Le Lundi 1er Janvier 2018
Les départs seront maintenus les vendredis 22 et 29 Décembre 2017.
• Livraisons le samedi matin 23 décembre
• Livraisons et enlèvements du mardi 26 décembre* au vendredi 29 décembre
• Livraisons le samedi matin 30 décembre
• Livraisons et enlèvements le mardi 2 janvier 2018.

*Grand-Est Le 26 décembre étant férié sur le Haut-Rhin, le Bas-Rhin et la Moselle, les enlèvements, livraisons ou prises de rendez-vous destinataires ne seront pas assurés le mardi 26 décembre sur les départements 57, 67, 68, 90 et certaines localités du 54.

Astuce: Chaque année la circulation est toujours un peu plus compliquée pendant les fêtes. Pensez à anticiper vos commandes entre le 21 et le 31 Décembre.

Par |décembre 22nd, 2017|Aniel|Comments Off on Joyeuses fêtes|

ANIEL & VSF

 

ANIEL & VSF : leur alliance effective au 1er Janvier 2018
Experts et acteurs majeurs sur leurs marchés respectifs : Aniel pour les pièces détachées de carrosserie & Vitro Service France pour le vitrage en deuxième monte, l’outillage et la formation ; les deux sociétés ont décidé de se rapprocher. Leur alliance se fera à compter du 1er janvier 2018.

PME familiales, philosophie et culture d’entreprises similaires, fortes dynamiques de progression depuis ces cinq dernières années, tels sont les points communs de VSF & Aniel. A fin 2017, le chiffre d’affaires consolidé (ANIEL – VSF – PANTHER PRO et GLASS and BOOST) est estimé à 60 millions d’euros.

La volonté de cette alliance réside dans le fait de mutualiser les forces de ventes, rationnaliser les moyens logistiques et de coordonner les capacités d’achats.

L’alliance aura pour conséquence première, la fusion des équipes de ventes afin de renforcer la présence terrain et bénéficier d’un maillage territorial complet, soit 20 personnes. La montée en compétences des commerciaux qui se présenteront sous les deux entités offrira aux clients la possibilité d’avoir un seul interlocuteur pour une gamme de produits plus étendue avec des tarifs préférentiels.

ANIEL acteur majeur de la distribution B to B de pièces de carrosserie depuis 1968. L’entreprise commercialise une gamme de près de 25 000 références en qualités OEM, OES et Equivalente Certifiée grâce à une logistique performante garantissant une livraison sous 24h partout en France.

www.aniel.fr

VSF – Vitro Service France est la première entreprise indépendante française dans le négoce du vitrage automobile. Depuis plus de 20 ans, la société livre à travers la France en 24h00 et se développe fortement à l’export. Avec plus de 16 000 références disponibles et 160 000 pièces en stock, VSF est votre partenaire en […]

Par |octobre 18th, 2017|Aniel|Comments Off on ANIEL & VSF|

Salon de Francfort 2017

LES ABSENTS DU SALON
Douze marques ont décliné l’invitation allemande. Généralistes, marques premium ou plus confidentielles. Elles nous ont expliqué leur choix, ont évoqué les moyens de substitution mis en place et de toute évidence, aucune d’entre elles ne regrette sa décision.
Ils sont douze à manquer à l’appel. Des généralistes importants, Peugeot, Fiat, Nissan, d’autres moins vendeurs en France, Mitsubishi, Jeep, Alfa, plusieurs constructeurs premium, Infiniti, Volvo, DS, Tesla et des marques plus exotiques, Cadillac, Chevrolet ont donc boudé la Frankfurter Messe.
Il apparaît que tous justifient, officiellement ou plus discrètement, leur absence du salon allemand pour plusieurs raisons toutes aussi recevables les unes que les autres. En premier lieu, l’investissement que représente un tel événement. « Entre 3 et 20 millions d’euros » le jeu en vaut-il la chandelle ? Car à ces tarifs, il faut vendre beaucoup de voitures pour rentabiliser les 10 jours que dure le salon. Le ROI (return of invest, retour sur investissement) guide aujourd’hui le monde automobile et pour nos absents, il est évidemment au cœur de la décision. Mais il est une autre raison qui justifie l’absence en terre germanique : la place démentielle qu’occupent les constructeurs locaux. Les trois groupes, Volkswagen, BMW et Mercedes, occupent les premiers halls et les autres, tous les autres, quelle que soit leur importance, sont regroupés au fond. Du coup, avec un peu de chance, journalistes et visiteurs poussent la curiosité jusqu’à eux. À condition qu’ils aient une nouveauté à proposer, faute de quoi les retombées médias se font aussi rares que les bons de commande signés.
Et dans ce domaine, certaines marques n’ont pas grand-chose à mettre sous la dent de leur public ce mois-ci. À l’image de Fiat qui ne pouvait compter que sur un 500L restylée et déjà présenté ou le […]

Par |septembre 25th, 2017|Auto|Comments Off on Salon de Francfort 2017|

Rétrospective parutions ZEPROS

« Nous n’avons pas d’intermédiaire, donc nous sommes plus agiles »
Avec un CA en croissance continue depuis sept ans, le distributeur en pièces de carrosserie est devenu le troisième acteur du marché français. Son président revendique son indépendance, suit une feuille de route balisée et parle d’une révolution annoncée. Explications…
Zepros: Aniel a bondi de 5 M€ en 2010 à 21 M€ sept années plus tard. Quelles sont les raisons de cette croissance?
Vincent Belhandouz: La première est que nous avons élargi aux réparateurs notre cible jusque-là axée sur la distribution. Ensuite, notre présence sur le terrain, notre indépendance dans nos décisions et l’appui du digital! Car ce dernier a remis le client au cœur des préoccupations. En France, la culture du produit a dominé pendant des années, tandis que les anglo-saxons ont toujours placé le client avant tout. Je suis convaincu que le digital bouleverse la donne. Preuve que les habitudes se sont naturellement modifiées: 85 % de nos clients effectuent leurs achats via notre site internet. Et ce n’est pas une question générationnelle.

Mais le carrossier est comprimé dans son activité…
V.B: Oui, sauf que le business sous contrainte n’a jamais fonctionné. Il a ses limites. Il faut avoir à l’esprit que les carrossiers sont des entrepreneurs dans l’âme. Ils trouveront les ressources pour s’adapter à ces contraintes en faisant évoluer leurs structures et leurs processus. Chez Aniel, nos clients réparateurs sont majoritairement des indépendants, avec des panneaux peu contraignants et / ou réunis localement en GIE pour garantir leur liberté, mieux acheter et échanger leurs bonnes pratiques.
Vous garantissez en France, mais Aniel peut-il s’internationaliser?
V.B: Depuis un an, nous sommes adhérents de Nexus. Nous allons d’ailleurs partager leur stand à Equip Auto. Cette adhésion est un excellent levier […]

Par |septembre 22nd, 2017|Aniel|Comments Off on Rétrospective parutions ZEPROS|

Offre promotionnelle

Par |septembre 21st, 2017|Aniel|Comments Off on Offre promotionnelle|