Citroën au salon de Genève

Citroën Space Tourer : transport de troupe… Une nouvelle fois, le groupe PSA s’est associé à Toyota. Les dernières réalisations en date se nomment Peugeot Traveller et Citroën Space Tourer côté français et le Pro Ace Verso chez Toyota. Petit éclairage sur le Space Tourer.

citroen space tourer 1
citroen space tourer 2

Citroën est en train de renouveler progressivement toute sa gamme et les utilitaires ne sont pas étrangers à cette démarche, la preuve avec le Space Tourer. Disponible en 3 longueurs : une inédite 4,60 m; 4,95 m et 5,30 mètres, il représente pour Citroën le meilleur moyen pour transporter un nombre important de personnes pouvant aller jusqu’à 9.occupants. On passera vite sur le design. Même si on sent que la marque aux chevrons a fait quelques efforts dans le domaine avec une calandre courant sur la toute la largeur de la face avant, il n’en demeure pas moins que ce Space Tourer demeure un utilitaire, plutôt réussi mais toujours un utilitaire au profil cubique.

Citroën C4 Cactus Rip Curl : surfing … Que l’on aime ou non son design la Citroën C4 Cactus continue son bonhomme de chemin. Véhicule à part sur le marché, celui-ci bénéficie aujourd’hui d’une série spéciale conçue en partenariat avec la marque de l’équipementier spécialisé dans le surf : Rip Curl.

Sans surprise, cette série spéciale  reprend le nom du partenaire, Rip Curl. Au premier abord, les différences ne sautent pas aux yeux pour être franc.  Pour la différencier d’une C4 Cactus normale, il faut sortir la loupe. Ainsi, en y regardant de plus près, on remarque les coques de rétroviseurs et les barres de toit blanches, les logos Rip Curl à différents endroits, un sabot de protection ainsi que des teintes de carrosserie spécifiques.

citroen cactus vu av
citroen cactus vue int

Dans l’habitacle, on remarque quelques touches d’orange et c’est à peu près tout. Mais attention, l’équipement progresse. Elaborée à partir d’une finition Shine (intermédiaire supérieur), cette série spéciale comprend de série l’aide au stationnement arrière, la climatisation automatique, l’allumage des feux et essuie vitre avant automatiques, le système de navigation, la banquette arrière, le système audio MP3 6HP, le régulateur limiteur de vitesse ou encore les vitres surteintées.

D’autres modèles de la marque présent au salon de genève 2016

Citroën C4 Cactus W : le Cactus plus blanc que blanc

c cactus w

Le monochrome n’est pas tout à fait de mise. Ainsi, les Airbump blancs ont été délaissés au profit d’une teinte Dune de couleur sable. En revanche, les jantes de 17 pouces biton aluminium et blanc se marient parfaitement avec la teinte Blanc Perle de la carrosserie.

Une couleur que l’on retrouve également sur les barres de toit et sur les coques des rétroviseurs. A bord, c’est le contraste maximal, avec non pas du blanc, qui eût été trop salissant, mais une sellerie mixte cuir/tissu Black. Et pour le côté chic, des sièges avant chauffants et des sangles de cuir au niveau des poignées de portes et du couvercle de la boîte à gants.

Trois motorisations sont associées à cette déclinaison W de la Citroën C4 Cactus : en essence, les blocs PureTech de 82 et de 110 ch et, en diesel, le BlueHDi 100. Au chapitre boîte de vitesses, on trouve une version mécanique et une version pilotée.

Citroën E-Mehari : souvenirs, souvenirs

c mehari

Mai 68, Citroën dévoilait la Méhari. Mars 2016, première sortie officielle de la E-Mehari. On retrouve quelques traits de ressemblance avec la Méhari d’origine, le décochement et les nervures des portes ainsi que le pare-brise vertical. La carrosserie reprend le principe du plastique thermoformé, facilitant l’utilisation et l’entretien (pas de problème de rouille).

Cette nouvelle Mehari est plus imposante que l’ancienne avec une longueur de 3,81 m. Citroën a misé sur la personnalisation avec 4 teintes extérieures rappelant celles de la première Mehari (bleu, orange, jaune et beige) couplées à 2 couleurs de toile (noir et rouge). Comme l’ancienne, la e-Mehari met en avant sa simplicité d’usage avec un habitacle nettoyable au jet. Voiture de loisirs par excellence, cette Mehari est animée uniquement par un moteur électrique. Ce dernier développe une puissance de 50 kW, soit l’équivalent de 68 ch. L’autonomie varie entre 100 km et 200 km suivant l’utilisation.

DS au salon de Genève

DS 3 restylée : effet de style… Comme nous vous l’avions déjà présenté lors de sa soirée de révélation au Louvre, à Paris, la DS3 bénéficie de son second restyling. Et comme prévu, c’est service minimum.

ds3 restylé

DS3 INT

DS annonce une nouvelle DS3 mais soyons francs, il s’agit d’un restyling, le second sur la citadine premium. Et sans surprise, les changements sont réduits à la portion congrue. Ils portent au niveau de la face avant avec la reprise de la calandre « DS Wings ».  Parmi les autres changements, on relèvera aussi de nouvelles couleurs comme le  « Rouge Aden ». La personnalisation continue d’être très présente avec pas moins de 78 combinaisons possibles. C’est bien peu à une époque où les ventes de DS connaissent une vraie érosion.

Faute de merle, on mange des grives dit le proverbe.  C’est ce qui se passe actuellement chez DS, qui nous propose depuis quelques mois que des restyling, que ce soit ceux de la 4, de la 5 et maintenant de la 3. Il va falloir faire preuve de patience car le « vrai » nouveau modèle est prévu pour 2018.

DS 3 Performance : enfin puissante ? C’est au mois de juin dernier que la DS3 Racing est sortie du catalogue DS. Aujourd’hui, elle ressuscite sous l’appellation DS3 Performance.

ds3 performance av
ds3 performance int

Sans surprise, la DS3 Performance reprend les dernières évolutions stylistiques de la nouvelle gamme DS3 à savoir la nouvelle face avant avec la calandre « DS Wings ». Il y a bien évidemment des spécificités comme les superbes jantes 18 pouces, certains attributs comme les boucliers avant et arrière, la double sortie d’échappement ou la nouvelle signature apposée au-dessus de la calandre ou sur les portes

 Côté mécanique, les ingénieurs ont repris beaucoup d’éléments de la Peugeot 208 GTI By Peugeot Sport dont notamment son super moteur : le 1.6 THP 208 ch et 300 Nm de couple associé à une boîte mécanique à 6 rapports et à un différentiel autobloquant Torsen. De quoi ravir les amateurs de piste. Le châssis a été retravaillé pour l’occasion avec des liaisons au sol et un système de freinage optimisé. Résultat : une assiette abaissée de 15 mm, des voies avant et arrière élargies (AV : + 26 mm ; AR : + 14 mm) ainsi que des disques de frein de 323 mm à l’avant avec étriers spécifiques (249 mm à l’arrière).

Cette DS3 Performance sera également disponible en cabriolet. La commercialisation interviendra au mois d’avril au prix de 27 950 € pour la berline.

Deux modèles prestigieux sur le stand DS

DS3 Performance BRM : une série très exclusive à 39 exemplaires … Quelques particularités dans l’habitacle avec une instrumentation unique, des sièges baquets ou une planche de bord siglée DS Performance.

En terre genevoise où l’horlogerie suisse est reine, DS a l’audace de présenter une série exclusive de la DS3 élaborée avec BRM, marque française de montres de luxe. L’association donne naissance à une série très limitée : seulement 39 exemplaires, en écho aux 390 000 DS3 déjà vendues.

C’est évidemment sur la base de la DS3 Performance que cette série est élaborée. La DS3 Performance BRM se reconnaît à son inédite teinte Gold mat, que l’on retrouve sur le bandeau de planche de bord et au centre des jantes alliage de 18 pouces. Comme les montres françaises BRM, la DS3 Performance BRM veut mettre en avant la précision de sa finition et le soin apporté aux détails.

Pour que l’association soit complète, BRM édite de son côté une montre spéciale DS3 aux couleurs de la voiture. Cette montre est livrée avec chaque commande, ce qui n’est pas un mince cadeau sachant que les montres BRM sont en général facturées autour de 5 000 € ! Cette DS3 très exclusive entrera en production en avril 2016. Les premières livraisons en France seront opérationnelles dès le mois de mai 2016. Le prix de la DS3 Performance BRM avec sa montre de luxe est fixé à 36 950 €, contre 27 950 € pour la DS3 Perfomance « normale ».

La DS E-Tense électrise le stand DS à Genève… L’impressionnant concept-car DS E-Tense est la vision du luxe et du high-tech de la marque et constitue la grande nouveauté DS au salon de Genève.

Des fumigènes, une ambiance musicale survoltée : le concept-car E-Tense a animé les 750 m2 du stand DS au salon de Genève lors de la conférence de presse. « Voici notre vision du futur, le haut de gamme à la française », clame Yves Bonnefont, directeur général de DS, fier de présenter ce concept-car un an jour pour jour après le lancement de la marque.

Après la présentation, on découvre un concept aux mensurations impressionnantes : 4,72 de long, mais surtout 2,08 m de large et seulement 1,29 m de haut, c’est digne d’une Lamborghini Aventador ! Point de moteur V12 ici, mais une propulsion 100 % électrique avec tout de même 402 ch et Nm de couple.

Si la propulsion électrique d’un concept est dans l’air du temps et permet à DS de faire le lien avec son engagement en Formule E, c’est surtout le design qui est important sur un concept, car les lignes donnent des indications sur les futurs modèles. Cette DS E-Tense prouve une nouvelle fois la volonté de DS de faire renaître le haut de gamme à la française, comme le démontre le soin apporté à l’habitacle. Habillé de bois, de pierre et de cuir, l’intérieur a réclamé 800 heures de travail à la main des artisans selliers de la marque.

Peugeot au salon de Genève

Peugeot a officiellement dévoilé son 2008 restylé… Le petit crossover urbain y affirme un peu plus son style. Une virilité qui, l’espère-t-il, viendra faire un peu d’ombre à son meilleur ennemi, le sémillant Renault Captur qui caracole en tête des ventes de la catégorie depuis leur lancement quasi simultané il y a trois ans.

PEUGEOT 2008 AV RESTYL

Peugeot 2008 avant…

PEUGEOT 2008 AP RESTYL

…et après restylage

Cela se traduit par une nouvelle calandre verticalisée (ornée du lion), un capot plus haut, un bouclier en partie redessiné (la partie basse reste inchangée) alors que le regard est renforcé par un masque noir dans les phares. Des codes esthétiques qui caractérisent les nouveaux véhicules de la gamme à l’image du Traveller et du prochain 3008, attendu au Mondial de Paris en octobre. Le caractère SUV est renforcé par des élargisseurs d’ailes (sur Allure et GT Line) alors que les feux arrière adoptent une signature lumineuse 3D à LED.

PEUGEOT 2008 PHARE AV
PEUGEOT 2008 PHARE AR

Différentes personnalisations: le caractère du 2008 varie en fonction de la finition. Si les deux premières finitions (Access et Active) adoptent une calandre noire cerclée de chrome, la livrée Allure reçoit une version dont les facettes sont ornées de chrome alors que la nouvelle finition GT Line (qui remplace la Féline) bénéficie d’une calandre noire avec des facettes Black Chrome. Idem sur les rétroviseurs et les barres de toit.

Sur les plans mécanique et technique, rien ou presque à signaler de nouveau. On indiquera simplement que le 1.2 Puretech de 110 ch est désormais disponible avec la boîte automatique EAT6, comme sur la 208 restylée. Le Peugeot 2008 phase II sera commercialisé en France et en Europe au cours des prochaines semaines et à des tarifs sensiblement équivalents à ceux de l’actuel.

Au sein de l’habitacle, les évolutions se résument à des garnissages de sièges inédits. La finition GT Line y ajoute un typage spécifique avec des crosses de portes soulignées d’un liseré rouge, tout comme le contour des compteurs et les ceintures de sécurité.

PEUGEOT 2008 INT

Des surpiqûres rouge habillent les sièges, le volant et le pommeau de levier de vitesses…Au-delà, le 2008 en profite pour moderniser son bagage technologique de la caméra de recul, de l’Active City Brake (freinage automatique en ville) et du Mirror Screen qui n’oblige plus à choisir entre Android et Apple puisque les deux sont compatibles.

Nouveau nom et nouveau style sur le marché des vans : le Traveller remplace l’Expert et il démarre au prix de 36 000 €. Son allure et sa présentation plus cossues font mouche pour séduire sur le créneau des combispaces et navettes VIP.

PEUGEOT TRAVELLER
PEUGEOT TRAVELLER INT

Au même titre que Citroën avec le SpaceTourer ou encore que Toyota avec le Proace Verso, Peugeot arrive avec une offre sérieuse sur le segment des vans pour grandes familles (aussi appelé Combispace) et des navettes  (transports de VIP, associations, etc.).  Son nouveau venu s’appelle Travelleret il remplace l’Expert. Comme le nom,  tout change à l’extérieur et dans l’habitacle et c’est  tant mieux.

Terminé le style sans charme et l’intérieur désuet de l’Expert qui avait surtout été construit pour sa mission première : être un véhicule utilitaire pratique et bon marché. Cette fois, chez Peugeot on a pris le problème à l’envers et façonné  un Traveller d’abord pour attaquer le marché des vans à destination des particuliers.Cela se voit sur l’allure générale : nez plus court, calandre haute et galbes sur la carrosserie, le Traveller est plus « sexy » que l’Expert . Même constat à bord : la présentation est plus valorisante et elle n’oublie pas les aspects pratiques (nombreux rangements, rideaux pare-soleil, lunette arrière ouvrante) et une capacité d’emport jusqu’à 8 personnes.  Peugeot a même soigné la pose et la dépose des sièges arrière : il suffit de les positionner dans le rail pour qu’ils se « clipsent » automatiquement.

Renault au salon de Genève

Renault Scénic 2016 : le nouveau Scenic 4 sous toutes ses coutures… Vingt ans après avoir inventé le segment du monospace compact, le nouveau Scénic dévoile sa quatrième génération au salon de Genève. Dimensions, moteurs, modularité, volume de coffre : vous saurez tout sur le Scénic 2016.

RENAULT SCENIC VUE AV
RENAULT SCENIC VUE AR

Du haut de ses sept ans, le Renault Scénic III (2009-2016) est resté le monospace compact le plus vendu en France en 2015. Environ 2 000 unités devant le Citroën C4 Picasso (46 664 exemplaires au total), pourtant commercialisé mi-2013. Une satisfaction qui cache une réalité moins heureuse : désormais, les SUV sont davantage représentés devant les pavillons des familles modernes.

L’an dernier en France, les monospaces représentaient 12,5 % du marché, contre 25,8 % pour les SUV (en hausse de 19 % par rapport à 2014). Si Renault n’a pas manqué cette belle opportunité (Captur en 2013, Kadjar en 2015), il n’a pas laissé tomber ses monospaces : après avoir renouvelé l’Espace en 2015, il dégaine un nouveau Scénic en 2016 en usant d’une tactique similaire : réinventer son monospace plus que le moderniser.

renault scenic phare
renault scenic feux ar

Un habitacle truffé d’astuces… en vrai monospace, le nouveau Scénic soigne son sens de l’accueil. Il répare d’ailleurs le principal défaut de son aïeul, en laissant sur l’établi ses sièges arrière individuels démontables, à l’ancienne. Désormais, une banquette 60/40 se rabat bien à plat, grâce à des poignées placées dans le coffre ou depuis l’écran tactile sur les versions haut de gamme.

renault scenic coffre
renault scenic vue int

Le volume de coffre grimpe à 496 l en cinq places, soit 26 l de plus que l’ancien d’après Renault. Quant à la boîte à gants, elle adopte la fonction tiroir, si pratique pour récupérer un objet depuis la place conducteur. Voilà qui vient s’ajouter aux célèbres console centrale coulissante et trappes de rangements sous plancher.

A l’avant, Renault promet une qualité perçue en hausse, et l’arrivée des équipements modernes des Mégane, Espace et Talisman bâtis sur la même plate-forme : tablette tactile de 7 pouces voire 8,7 pouces (alors implantée verticalement), affichage tête haute, ambiance lumineuse et graphismes d’afficheurs personnalisables, système Multi-Sense à modes de conduite programmables.

Un Scénic bien plus technologique… en plus de ces équipements, toujours rares dans le segment des monospaces compacts, le Scénic ajoute une batterie d’aide à la conduite même inconnue des autres Renault. De série ou en option suivant les finitions, le nouveau Scénic embarquera ainsi un freinage d’urgence automatique à détection de piéton, une aide au maintien dans la voie active (avec action sur le volant), ou encore une alerte anti-somnolence.

renault scenic navigation
renault scenic branché

Mais si le régulateur adaptatif, la reconnaissance des panneaux ou le système de stationnement semi-automatique des autres Renault font aussi partie des possibilités, le Scénic ne pourra pas se doter du châssis à quatre roues directrices disponible sur les Mégane berline et break, Talisman et Espace. Il sera toutefois le premier à se doter de l’Hybrid Assist.

EP Tender : Une remorque pour rouler plus loin en Renault électrique… Cette remorque signée EP Tender permet de prolonger l’autonomie de votre Renault électrique. Disponible en location sur le Kangoo, elle sera proposée sur la Renault Zoé après avoir passé l’homologation à titre isolé.

ep tender_2
ep tender 1

Une remorque sur une Zoé ou une Renault électrique, en voilà une drôle d’idée. Ce curieux attelage ne cache pas une capacité de chargement supérieure, mais un prolongateur d’autonomie. Baptisée EP Tender, elle abrite un bicylindre essence de 25 ch emprunté à la Tata Nano.

Une fois installé derrière votre Renault électrique, il tourne et fait office de générateur pour recharger la batterie. Le réservoir de 35 litres permet de rouler près de 400 km à 110 km/h environ en se passant de prise. Intéressant, même si la consommation d’essence apparaît tout même élevée par rapport à une automobile thermique traditionnelle.

Après s’être acquitté d’une somme de 600 euros pour installer l’attelage sur votre véhicule électrique, il vous suffira ensuite de louer la remorque pour effectuer un trajet longue distance. Il vous en coûtera la somme de 17 euros pour la première heure plus 7 euros supplémentaire par heure d’utilisation, sans compter le budget carburant nécessaire. Mis bout à bout, un trajet Paris-Marseille reviendrait à 69 euros sans l’essence ni le péage. Une somme rondelette, même si cela permet à votre véhicule électrique d’augmenter son rayon d’action.

Renault Mégane Estate 2016… Tout juste révélée à l’occasion du salon de Genève 2016, la nouvelle Renault Mégane Estate 4 s’est déjà fait examiner: espace à bord, modularité, volume de coffre, vous saurez tout sur la Mégane Estate 2016… Tour du propriétaire.

renault megane vue av
renault megane vue ar 1

Si le stand Renault concentre la majorité des foules vers le nouveau Scénic 4, nombreux sont les journalistes à tourner autour de la seconde nouveauté majeure de la marque au losange au salon de Genève 2016 : le nouveau break Mégane. Dévoilé six mois après la berline, le break Mégane Estate s’en distingue par des dimensions accrues : 4,63 m de long dont 2,71 m d’empattement, soit respectivement 27 cm et 4 cm de plus que la Mégane berline.

renault megane phare
renault megane vue ar

Au salon de Genève 2016, la nouvelle Mégane Estate 4 est présentée en déclinaison sportive GT. De la berline, on retrouve donc tout l’attirail esthétique (calandre en « fléchettes », boucliers spécifiques, coques de rétroviseurs et diffuseur arrière gris argent, jantes de 18 pouces), à l’exception de la sortie d’échappement, unique et ovale, différente des deux canules rectangulaires de la Mégane GT à 5 portes.

Un coffre de 521 litres pour la Mégane Estate 4… après avoir admiré sa ligne élégante, nous passons à l’arrière de la nouvelle Mégane Estate. Son vaste hayon s’ouvre sur un coffre de 521 litres, en retrait des rivales Peugeot 308 SW (610 litres) et Volkswagen Golf SW (605 litres), et toujours 3 litres moins grand que celui de l’ancienne Mégane break (pourtant plus courte de 7 cm).

Cela dit, il est aisé d’en faire croître le volume. Comme les rivales précitées, la Mégane 4 Estate adopte de petites poignées pour faciliter le rabattage des dossiers arrière, alors que le siège avant droit reste repliable pour le transport d’objets longs : 2,77 m disponibles du seuil de coffre jusqu’à la planche de bord, soit la meilleure valeur du segment selon Renault. Hélas, cette version GT aux sièges avant baquets ne profite pas de cette fonction…

Une modularité retravaillée… comme la plupart de ses rivales, la Mégane présente un plancher de coffre à deux hauteurs, qui permet de profiter du volume maximal en cinq places, puis de gommer la marche créée par le rabattage des dossiers en configuration break. Sur la nouvelle Mégane Estate, ce plancher est même scindé en deux parties (façon Nissan Qashqai), et dispose d’une partie relevable pour caler les bagages.

En cas de besoin, le cache-bagages se dissimule sous le plancher, et se montre plutôt pratique quand il est en place : une pression sur son extrémité suffit à la replier. Avant de refermer le hayon, évoquons les ultimes détails pratiques avec les rangements latéraux devant les passages de roues, les crochets pour sacs de part et d’autre du coffre ou la prise 12V.

Plus de confort à l’arrière… grâce à l’empattement étiré de 4 cm par rapport à la berline, les passagers jouissent d’un meilleur espace aux jambes à l’arrière. Renault ajoute que le dossier de banquette est incliné à 27°, contre 25° sur l’ancienne Mégane break. Pas de quoi s’allonger confortablement pour une sieste, mais toujours un moyen de retarder les maux de dos (ou de fesses) sur longs trajets…

Copié-collé à l’avant… achevons notre tour du propriétaire en détaillant les places avant de la Mégane Estate, qui ne présentent pas de différences par rapport à la berline. Dans le cadre d’une utilisation familiale, les occupants apprécieront les rangements spacieux (boîte à gants, bacs de portes, vide-poche en pied de console, espace sous l’accoudoir…) et l’ergonomie bien pensée, surtout quand la Mégane est équipée comme ici du vaste écran tactile de 8,7 pouces implanté verticalement.

Le conducteur pourra y contrôler les systèmes GPS et multimédia, mais aussi l’ambiance lumineuse et les modes de conduite du fameux système Multi-Sense. Ce dernier agit sur la sonorité moteur, la consistance de la direction et de la pédale d’accélérateur, la gestion de boîte EDC, et enfin sur le fonctionnement des quatre roues directrices sur la version Mégane Estate GT. Un châssis 4Control unique sur le segment des compactes… à fortiori les compactes breaks !

Les prix de la nouvelle Renault Mégane Estate ne sont pas encore connus. Ce break compact sera commercialisé en France à l’automne 2016.

sources: www.largus.fr / www.caradisiac.fr