Toulon s’est bien amusé face à un Montpellier venu en touriste

TOP 14 – Dominateur dans tous les secteurs du jeu, Toulon n’a pas eu à forcer son talent pour prendre le bonus offensif face à une équipe de Montpellier remaniée et très rapidement dépassée.

Se déplacer à Mayol n’est jamais aisé. Mais se rendre à Toulon avec une équipe remaniée et amputée de nombreux cadres peut s’apparenter à du suicide. Jake White avait décidé d’opérer douze changements pour affronter le triple champion d’Europe, qui alignait pour la première fois Quade Cooper à l’ouverture. Première réussie pour l’ouvreur wallaby, qui malgré quelques relents de nonchalance a distillé de jolis ballons à ses partenaires. Les hommes de Bernard Laporte, huitièmes avant ce match, s’imposent 52-8. Une victoire bonifiée qui leur permet de passer devant leur adversaire du jour au classement.

Sur la Rade, les sceptiques attendaient ses premières minutes sur le terrain, pour y croire une bonne fois pour toutes. Quade Cooper était bien là au coup d’envoi, flanqué du numéro 10. La conclusion d’un long feuilleton, au terme duquel Cooper, Boudjellal et la Fédération australienne ont enfin pu trouver un accord. Une question était sur toutes les lèvres dans les travées de Mayol: quel serait le niveau du fantasque australien ? Un seul petit match en Coupe du monde, face à l’Uruguay, où Cooper s’était montré étincelant, mais face à un très faible adversaire. Aujourd’hui le staff toulonnais s’était dit « obligé » de le faire jouer, lui qui est arrivé lundi soir.

RCT MONTPELLIER TOP 14

33-0 en seconde période

Très vite, Cooper est parvenu à trouver ses coéquipiers. Il a distribué de bons ballons à ses compères du centre Mermoz et Bastareaud, ou même Pélissié en redoublée, comme sur la première envolée des trois-quarts toulonnais (9e). Pas d’essais au bout de cette action, mais après deux cartons jaunes sortis coup sur coup (Roux, Mowen) par M.Sylvestre, l’arbitre argentin de cette rencontre, Montpellier à treize subissait de plus en plus, et cédait sur un essai de Manoa (21e), bien lancé par Etrillard. Puis sur deux nouveaux essais signé Turner (27e, 30e), le deuxième à la suite d’une merveille de jeu au pied rasant de Cooper, à l’aveugle, et du pied gauche. Mais quelques minutes plus tard, l’Australien se faisait intercepter par Malzieu, qui s’en allait inscrire le seul essai de son équipe au terme d’une longue course (37e). A la pause, le MHR s’en tiré bien, n’étant mené que de onze points (19-8).

En seconde période, le RCT assènait un très sévère 33-0 à Montpellier. Seule la troisième ligne héraultaise répondait présente dans le combat, et évitait à son équipe d’encaisser de nouveaux points. Côté varois,Tuisova se régalait avec un triplé, (45e, 57e, 62e) et malgré un faux rythme, Toulon passait pas moins de huit essais à Montpellier lors de ce match. Pour la quatrième fois consécutive, le MHR encaisse plus de 40 points à Mayol. Pour les Toulonnais, ça va mieux. Les coéquipiers de Mathieu Bastareaud et Guilhem Guirado, qui se sont blessés cet après-midi, ont inscrit 113 points lors de leurs deux derniers matchs à domicile. En attendant les retours et les arrivées des Giteau, Mitchell, Habana, O’Connor, Nonu… Mourad Boudjellal avait prévenu plus tôt cette semaine. Si son équipe finissait au-delà de la 6e place au terme de la saison régulière, il quitterait le club. On peut le parier sans trop se mouiller, le RCT jouera une nouvelle fois les phases finales, et le président toulonnais nous prépare d’autres surprises pour la prochaine intersaison.

Source: www.eurosport.fr