De nombreux modèles arborent aujourd’hui des logos à tendance écologiques. Certains représentent de vraies innovations, quand d’autres ne sont rien de plus qu’un outil marketing.

Mélangez un peu de « blue », saupoudrez d »‘éco » et de « drive » et liez le tout d’une bonne cuillerée de « green ». Vous obtiendrez une indigeste bouillie qui noie le client potentiel au milieu d’une vingtaine d’appellations flatteuses et laisse espérer des avantages écologiques indéniables. Ce qui, pour ce dernier point, est loin d’être toujours le cas!

Le problème des labels est que le meilleur côtoie le plus insignifiant. D’un côté des BMW EfficientDynamics ou des Ford Econetic cumulent de nombreux apports technologiques; à l’opposé, les trois constructeurs français, pourtant pas en retard sur les motorisations frugales, se sont contentés d’un greenwashing ordinaire… Les appellations écologiques proposées par l’industrie automobile manquent de cohérence, et l’anarchie résultante ne profite pas à ceux qui font de réels efforts. Les labels sont autodécernés par les constructeurs: comme ils ne reposent pas sur un cahier des charges établi et contrôlé par un organisme indépendant, chacun met dedans ce qu’il veut.

DÉCRYPTAGE pour un peu plus de transparence….

LABELS UTILES

VOLKSWAGEN: BlueMotion (lancé en 2006)

SES CRITÈRES: rapports supérieurs de boîte allongés, jantes spécifiques, carrosserie plus aérodynamique, assiette abaissée, soubassement caréné, pneus à faible résistance au roulement.

Efficacité: check vert1 check vert1 check vert1 check vert1 check vert1


FORD Econetic (lancé en 2007)

SES CRITÈRES: programmation moteur spécifique, rapport final allongé, huile moteur et boîte à basse friction, pneus à faible résistance au roulement, assiette abaissé et soubassement caréné.

Efficacité: check vert1 check vert1 check vert1 check vert1 check vert1


SEAT Ecomotive (lancé en 2007)

SES CRITÈRES (variables selon les modèles): rapports supérieurs de boîte allongés, carrosserie plus aérodynamique, assiette abaissée, pneus à faible résistance au roulement.

Efficacité: check vert1 check vert1 check vert1 check vert1 40 check

BMW EfficientDynamics (lancé en 2007)

SES CRITÈRES: programmation moteur spécifique, rapport final allongé, assiette abaissée, pneus à faible résistance au roulement, jantes plus aérodynamiques.

Efficacité: check vert1 check vert1 check vert1 check vert1 check vert1


AUDI Ultra (lancé en 2013)

SES CRITÈRES: programmation moteurs spécifiques, rapport final allongé, réduction des frictions, assiette abaissée, pneus à faible résistance au roulement.

Efficacité: check vert1 check vert1 check vert1 check vert1 check vert1


LABELS PARESSEUX

MERCEDES BlueEfficiency (lancé en 2008)

SES CRITÈRES: pneus à faible résistance au roulement, retouches aérodynamiques, assiette abaissée.

Efficacité: check orange check orange check orange check orange 40 check orange 40


HYUNDAI Blue Drive (lancé en 2009)

SES CRITÈRES: gestion intelligente de l’alternateur (désactivé à pleine charge), pneus à faible résistance au roulement

Efficacité: check orange check orange check orange 40 check orange 40 check orange 40


SKODA GreenLine (lancé en 2007)

SES CRITÈRES: retouches aérodynamiques, pneus à faible résistance au roulement.

Efficacité: check orange check orange check orange 40 check orange 40 check orange 40


KIA Eco Dynamics (lancé en 2009)

SES CRITÈRES: pneus « verts » et stop and start.

Efficacité: check orange check orange check orange 40 check orange 40 check orange 40


LABELS POUDRE AUX YEUX

NISSAN Pure Drive (lancé en 2008)

SES CRITÈRES: un stop and start qui équipe aussi des modèles non pourvus du label, mais avec un plus fort taux d’émission de CO2

Efficacité: rouge check 40 rouge check 40 rouge check 40 rouge check 40 rouge check


PEUGEOT BlueLion (lancé en 2007)

SES CRITÈRES: tous les véhicules Peugeot qui émettent moins de 130g/km de CO2 bénéficient de l’appellation.

Efficacité:  40 rouge check 40 rouge check 40 rouge check 40 rouge check 40 rouge check


RENAUL Eco² (lancé en 2007)

SES CRITÈRES: Eco² est attribué à la « motorisation la plus sobre du modèle, par type de carburant et de boîte de vitesse. »

Efficacité: 40 rouge check 40 rouge check 40 rouge check 40 rouge check 40 rouge check


OPEL EcoFlex (lancé en 2008)

SES CRITÈRES: pneus à faible résistance au roulement. En fait EcoFlex désigne aujourd’hui les moteurs les moins gourmands dans la gamme Opel.

Efficacité: rouge check 40 rouge check 40 rouge check 40 rouge check 40 rouge check


CITROËN Airdream (lancé en 2007)

SES CRITÈRES: tous les véhicules Citroën qui émettent moins de 130g/km de CO2 bénéficient du label.

Efficacité: 40 rouge check 40 rouge check 40 rouge check 40 rouge check 40 rouge check


CE QU’IL FAUDRAIT FAIRE…

Instaurer un label commun, contrôlé par un organisme indépendant et mis en place à l’échelle européenne, en s’appuyant sur des critères exigeants qui garantissent l’efficacité des modifications et des technologies adoptées. Ce serait la seule façon de rendre une appellation écologique transparente pour le client et d’évacuer les pseudo-labels « verts » trop nombreux sur le marché.

Source: l’auto journal n°940

                                          article suivant: salon équip auto 2015>>