Toulon n’était pas inspiré, Bryan Habana l’a été au bon moment

Face à un Leinster féroce et très solide,Toulon a mis du temps avant de trouver l’ouverture (25-20) grâce à une interception d’Habana.

Le jeu: Cadenas et verrous de sortie

L’adage dit que, bien souvent, « l’enjeu tue le jeu »… Une théorie qui s’est encore vérifiée ce dimanche lors de la demi-finale de Champions Cup entre Toulon et le Leinster (25-20). A l’image des Saracens face au Racing et à Clermont, la province irlandaise a proposé un rugby simpliste au RCT, fait de coups pied de pression et d’occupation. Oui, ce Leinster a bien changé et compte désormais sur une stratégie ultra restrictive pour nuire à l’adversaire. Et force est de constater que les Toulonnais n’ont pas trouvé la solution au problème irlandais. Jusqu’à une interception de Bryan Habana sur la seule prise de risque de joueurs de Dublin (une passe sautée de Ian Madigan) au beau milieu des prolongations…

Quelques chiffres résument à merveille ce rugby totalement stratégique qu’ont décidé d’adopter les deux formations: un seul franchissement au cours du match, seulement 17 défenseurs battus et aucun offload ni d’un côté ni de l’autre! Dans ce désert d’initiative, causé en partie par la pluie et les nombreux ballons tombés, le Leinster n’est vraiment pas passé loin du coup parfait. Pour le RCT, l’essentiel est ailleurs: il sera bien de la partie à Twickenham le 2 mai pour tenter d’y décrocher un triplé inédit.

Les joueurs: S. Armitage a changé la donne, Habana a crucifié le Leinster

Alors que son genou ne devait lui permettre de disputer qu’une trentaine de minutes, Steffon Armitage a dû sortir du banc après seulement une bonne demi-heure de jeu pour relayer Juanne Smith, lui aussi touché à un genou. Trop indisciplinés durant les vingt premières minutes (6 pénalités concédées), les Varois ont pu compter sur l’apport du flanker anglais dans le jeu au sol. A encore gratté de nombreux ballons importants et inversé la tendance dans les rucks. Successeur désigné de Jonny WilkinsonLeigh Halfpenny a été à la hauteur de l’évènement. 20 points pour l’arrière gallois, qui a réalisé un 7/8 face aux perches. S’il n’a pas vraiment vu le ballon ce dimanche, Bryan Habana est sorti de sa boîte au meilleur moment pour inscrire un essai salvateur d’une interception bien sentie. Prestation convaincante deSébastien Tillous-Borde en défense, avec 14 plaquages.

Steffon Armitage

En revanche, la deuxième ligne toulonnaise a beaucoup déçu… Malgré leur très grande expérience internationale, Bakkies Botha et Ali Williams sont passés à côté de leur match. Le Sud-Africain et le Néo-Zélandais ont été souvent sanctionnés et aussi assez maladroits. Xavier Chiocci a lui beaucoup souffert en mêlée fermée face à Mike Ross, mais son remplaçant, Alexandre Menini, a vraiment apporté en fin de rencontre.

Côté irlandais, le géant Devin Toner a régné en touche et le Leinster a pu construire de nombreux ballons portés autour de lui. Le flanker Sean O’Briena lui confirmé tout son talent. Un poison dans les rucks tout aussi disponible dans le jeu courant. Sous les ballons hauts, l’arrière Rob Kearney est toujours aussi fort. Le centre Ian Madigan, solide buteur, pensera en revanche sûrement longtemps à sa passe sautée, interceptée par Habana…

Drew Mitchell et Sébastien Tillous-Borde

Ce qui aurait pu tout changer: Gopperth tremble, Toulon se libère à 14

Alors que la fin du temps règlementaire se profile et que les deux équipes sont dos-à-dos (12-12), le Leinster parvient à mettre son ouvreur, Jimmy Gopperth, en position de drop à la 78e minute. Celui-ci manque de peu la cible et pour quelques centimètres, le RCT respire encore. Un peu plus tard, en prolongation, les Leinstermen ne profiteront pas non plus du carton jaune récolté par Ali Williams (86e). C’est au contraire Toulon qui prendra un avantage de 10 points cinq minutes plus tard pour filer vers la finale.

LA JOIE DE MOURAD

Le tweet WTF?

En toute fin de prolongation, un chat a fait son apparition sur la pelouse du Velodrome, comme pour participer à la fête… Ce qui n’a pas manqué d’amuser la twittosphère!

View image on TwitterView image on Twitter
 

View image on TwitterView image on Twitter
 

Source: www.rugbyrama.fr