RCT-Leicester (23-8) – Toulon a remis les points sur les i

Très fort dans le combat, Toulon a pris sa revanche sur Leicester (23-8) et prend de l’avance en tête de sa poule. Le champion en titre est maître de son destin.

Le patron a remis les points sur les i et les barres sur les t. Battu pour la première fois de la saison en Champions Cup la semaine dernière en Angleterre, le champion d’Europe a pris sa revanche sur Leicester (23-8). Tranchants aussi bien en attaque qu’en défense, les Varois ont mis les ingrédients pour s’imposer et mettre en échec les Tigres, qui n’ont pu sauver que le bonus offensif pour Toulon. Un troisième succès dans cette poule 3 qui permet au RCT de consolider sa première place et de mettre la pression sur l’Ulster, qui défie dimanche les Scarlets au pays de Galles.

Chauffés à blanc par la défaite de dimanche dernier à Welfoard Road et surtout le climat explosif et les chambrages qui en ont découlé, les Toulonnais étaient en configuration safari pour chasser du tigre. L’impact et la générosité vus ce samedi étaient d’un autre calibre que ce qu’ils avaient pu montrer en Angleterre. Ali Williams, élu homme du match et marqueur du premier essai (10e), mais aussi Guilhem Guirado ou encoreSteffon Armitage ont mis leur équipe dans l’avancée. Des conditions idéales pour le trio Leigh Halfpenny,Maxime Mermoz et Bryan Habana (qui a parcouru 72 mètres ballon en main), souvent saignants dans leurs prises de balle.

Halfpenny a visé juste

Si tout ne fut pas parfait, à l’image d’une mêlée varoise une nouvelle fois malmenée, les chiffres plaident en faveur d’une domination de Toulon. Les partenaires de Nicolas Sanchez, auteur d’un slalom plein de panache en seconde période, ont parcouru 410 mètres avec le cuir contre moins de la moitié pour les Tigres (181). Ils ont aussi fait bien plus de passes (130 contre 84). Si on peut souligner l’impact de Maxime Mermoz, avec qui il se passe toujours quelque chose quand il hérite du ballon, où de Mathieu Bastareaud, la bave aux lèvres sur chaque placage et ruck et auteur du deuxième essai toulonnais (54e), impossible de ne pas mettre en lumière la performance de Leigh Halfpenny. En réussissant un quatre sur quatre au pied au bout de 25 minutes de jeu, l’arrière gallois a pratiquement éteint à lui tout seul les espoirs anglais de victoire à Mayol.

Le RCT ne voulait pas laisser à Toulouse, vainqueur à Glasgow un peu plus tôt dans la journée (9-12), le monopole des louanges. Il lui a emboîté le pas et pris une belle option sur la qualification. Les hommes deBernard Laporte recevront l’Ulster à la mi-janvier avec en ligne de mire le quart de finale à domicile, qui serait un exploit en soi dans cette poule aussi dense.

Source: www.rugbyrama.fr