Rallye du Var 2014 : Le départ maintenu malgré les inondations

C’est, confrontés à de fortes intempéries, que les pilotes engagés pour la 60ème édition du Rallye du Var ont pris le départ ce Vendredi 28 Novembre 2014. Les organisateurs ont dû jouer des coudes pour assurer la bonne tenue de l’événement, en raisons des inondations et des problèmes sur certaines portions de routes.  Quelques changements étaient à noter avec en outre l’ES3 et l’ES9 annulées, l’ES7 (le plan de la Tour) effectuée en liaison pour des raisons de sécurités face au trop grand nombre de spectateurs  quand à l’ES12 (Gonfaron) celle-ci s’est vue raccourcie pour cause de réduction de la chaussée.

C’est donc dans ces conditions difficiles que s’est déroulé le rallye du Var avec pas moins de 81 abandons sur 218 engagés, notamment avec la sortie de route  de Maurin Julien (ford fiesta wrc), la sortie de route également de Comte Frédéric (Citroën c4 WRC), Beaubelique Jean-Charles avec sa nouvelle Ford fiesta R5 et bien d’autres que ce rallye n’aura pas épargné.

Loeb marche sur l’eau

loeb latéral
sebastien loeb

Le nonuple champion du monde des rallyes n’a commis aucune erreur, contrairement à son principal rival, Julien Maurin, victime d’une sortie de route dimanche matin. Sébastien Loeb remporte son troisième rallye du Var.

Avec un peu plus de trente secondes d’avance au terme de la deuxième étape, samedi soir, Sébastien et Séverine Loeb pouvaient déjà souffler. Mais dès l’arrivée de la première épreuve spéciale, dimanche dès potron-minet, le pilote de la Citroën DS3 WRC était quasiment sûr de remporter pour la troisième fois le rallye du Var (après 2000 en compagnie de Daniel Elena et 2009, déjà avec sa femme Séverine). Julien Maurin (Ford Fiesta WRC) venait en effet de perdre son pari. Parti en slicks retaillés, sous la pluie et dans la nuit, le double champion de France 2013-2014 sortait de la route sur une enième coulée d’eau piégeuse à souhait.Il ne restait plus au nonuple champion du monde qu’à dérouler, en s’offrant néanmoins trois nouveaux meilleurs temps, et à continuer de tester les pneus Michelin S4 avec lesquels il chaussera peut-être son auto au prochain rallye Monte-Carlo (22-25 janvier 2015). Dimanche, il s’en déclarait d’ailleurs très satisfait. Il est difficile de dire si Loeb sera aussitôt compétitif du côté de Gap mais, s’il a d’entrée retrouvé un rythme très élevé, il n’a pas non plus survolé ce rallye du Var, Maurin lui ayant parfaitement donné la réplique jusqu’à sa sortie.«Les conditions n’étaient pas faciles sur ce rallye, je suis content de l’emporter, avouait l’Alsacaien au dernier point stop.

L’erreur de Maurin

Bien installé à la deuxième place au général, le double champion de France des rallyes a vu sa course se terminer sur une sortie de route.Malgré cette erreur, le pilote de la Fiesta peut néanmoins se satisfaire, car cela reste une performance en championnat de France, d’avoir signer deux meilleurs temps devant la référence.La course de la Fiesta s’est donc terminée ce matin dans l’ES 10 après la rencontre d’un arbre, dommage !En 2015, aucun programme n’a encore été dévoilé, mais on espère voir et revoir la Fiesta sur les routes françaises, ainsi que sur celles du mondial.

Troisième victoire pour Audirac en 208 rallye cup

Pour cette dernière manche au Var, Cyril Audirac a encore impressionné, remportant sa troisième victoire en autant de manches disputées cette année.

Quatrième au Var, Charles Martin était déjà assuré du titre de champion et disposera d’un volant officiel en 208 T16 pour l’an prochain.Côté Junior, le volant revient finalement au portugais Diogo Gago qui se voit offrir un programme en 208 R2 en 2015.Brillant second du championnat Terre, Mathieu Margaillan termine à une belle troisième place pour cet unique participation en 208 cette saison.

Réactions des pilotes à l’arrivée du Var

Cyril Audirac :

cyril audirac

« J’ai gagné trois fois c’est peut-être de la chance ! Les conditions étaient difficiles mais c’est pour tout le monde pareil. Si je ne fais pas ma bêtise hier ça aurait été plus facile c’est sûr ! Je suis très content, on a fait trois courses sans se prendre la tête et nous terminons à la deuxième place du Championnat. C’est
dommage de ne pas avoir commencé une manche avant mais on ne pouvait pas savoir que ça allait si bien fonctionner»

Matthieu Margaillan :

MARGAILLAN 1200

« Le bilan est positif puisque nous terminons sur le podium. Nous ne pensions pas être à cette place pour cette reprise sur l’asphalte qui plus est, sur une nouvelle voiture. Nous n’avions pas roulé avec une deux roues motrices depuis l’année dernière. Ce matin nous avions repris pas mal de temps pour terminer deuxième mais dans la dernière spéciale, j’ai été trop prudent. J’ai eu peur de perdre les pneumatiques mais en fait il fallait attaquer partout ! »

Bilan pour cette 60 ème éditions du rallye du Var

Ce rallye du Var s’est donc finalement déroulé, malgré des conditions dantesques la veille et le jour du départ, ainsi qu’une situation dramatique dans le département. L’épreuve fut maintenue coûte que coûte, modifiée, tronquée, difficile, comme chaque année, mais il n’y a pas eu d’incident grave et, à la fin, c’est Sébastien Loeb qui l’emporte…

Sébastien Loeb s’impose sur cette 60édition du rallye du Var, dont on se souviendra.

Pour son retour en rallye, Sébastien Loeb remporte donc le rallye du Var 2014 après s’être imposé à Sainte Maxime en 2009 et en 2000 respectivement au volant de la C4 WRC et de la Xsara Kit-Car. Leader de bout en bout, Sébastien Loeb aura néanmoins souffert dans ces conditions vraiment délicates malgré l’apport d’informations des ouvreurs.Véritable remise en forme avant le rallye du Monte Carlo (22-25 janvier 2015) auquel il participera, le nonuple champion du monde des rallyes a eu également du mal à s’adapter aux nouveaux pneus fournis par le manufacturier auvergnat. La DS3 WRC évoluait ce weekend avec les pneus utilisés en mondial. En manque de roulage en rallye, la référence française n’a finalement pas tant écrasé la concurrence, un signe pour le Monte-Carlo ?

Parti sur un bon rythme, Julien Maurin aura finalement réussi à signer deux meilleurs temps devant la référence Loeb. Malheureusement le double champion a du abandonner sur sortie de route dans le premier chrono du dimanche tout comme Fred Comte, samedi matin, mais remporte tout de même le championnat de France des rallyes.

MAURIN

David Salanon termine deuxième de ce rallye compliqué et conclut ainsi une belle campagne en championnat de France cette année. Campagne ponctuée, faut-il le rappeler, par une victoire lors du rallye Lyon-Charbonnières et une troisième place au Limousin.

salanon 3
salanon 2

Habitué à la 206 S1600, Patrick Magnou complète le podium au volant de la 206 WRC, et signe là, un excellent résultat. L’année passé, on se souvient que le pilote de la Peugeot avait terminé septième au général après avoir mené le rallye avec la S1600, le temps d’une spéciale !

MAGNOU 2

Quatrième Pierre Roché découvrait la Fiesta WRC en compétition. Pénalisé le dimanche matin par un mauvais choix de pneus, le pilote du Centre termine à plus de six minutes mais confirme sa préférence de la Fiesta face à la Mini.

roche latéral

Longtemps en bagarre en S2000 avec Xavier Quinsac, Franck Lions termine cinquième et remporte la manche du trophée Michelin.

franck lions

Victoire en GT pour Sylvain Michel. Gilles Nantet qui a terminé la spéciale, attend le chrono de Patrick Rouillard pour la victoire finale en trophée Michelin !

gilles nantet

Manu Guigou termine le rallye par un nouveau chrono dans top 10 et confirme que la Clio R3T est au top avec une victoire dans le groupe R devant de nombreuses R5.

Cédric Robert termine le Var et remporte le Citroën Racing Trophy pour la seconde année consécutive !

Enorme temps de Patrick Rouillard qui reprend plus de 20 secondes à Gilles Nantet. Vraiment déçu par le comportement de certains pilotes (suite à l’annulation de l’ES7), Rouillard échoue à 7 secondes face à Nantet pour la victoire du trophée Michelin !

Cyril Audirac remporte cette manche varoise de la coupe 208 devant Jérôme Chavanne et Mathieu Margaillan !Rappelons que la coupe avait été remportée par Charles Martin depuis les Cardabelles !

En Opel Adam Cup, Jean-René Perry fête son titre avec une nouvelle victoire.

En championnat de France féminin, la victoire revient à Charlotte Berton face à Charlotte Dalmasso. En Junior, c’est une première victoire pour le second pilote Rallye Jeunes, Romain di Fante.

REACTIONS DES PILOTES (FFSA)
Sébastien Loeb: « Les conditions n’étaient pas faciles sur ce rallye, je suis content de l’emporter. Il a fallu gérer le passage des coulées d’eau. Mais, dans les deux dernières spéciales, il y avait moins de coulées mais c’était quand même humide. Ça glissait mais on a pu attaquer. »

Patrick Magnou : « Je suis très heureux, je n’imaginais pas terminer sur le podium ! Dans celle-ci, on a assuré, on n’a pris aucune corde. »

Source: www.rallye-sport.fr