Toulon-Clermont (27-19) – Le choc et la tête du Top 14 pour le RCT

Malgré une petite frayeur en début de seconde période, Toulon a maîtrisé Clermont à Nice (27-19) pour remporter le choc de la 12e journée. Le RCT prend la tête du classement.

Cela valait le coup d’attendre ! Après trois semaines d’interruption, le Top 14 a repris ses droits avec ce qu’il pouvait offrir de mieux en termes d’affiche. Une finale avant l’heure qui a tenu toutes ses promesses et sacré, comme bien souvent, le RCT (27-19). Malmenés en seconde période après avoir bien géré la première, les Varois ont écarté les partenaires d’Aurélien Rougerie du bonus défensif grâce à un essai en fin de match de David Smith (72e), son second de la journée. En remportant ce duel au sommet de notre championnat, Toulon éjecte l’ASMCA de son trône de leader pour mieux s’y installer.

Plus qu’un simple match, cette confrontation entre les deux poids lourds du Top 14 marquait aussi la première manche d’un combat amené à se prolonger dans les phases finales. Là encore, on n’était pas loin des critères internationaux sur cette partie. Un temps de jeu effectif de 36 minutes, beaucoup d’intentions et de jeu et des gestes offensifs mais aussi défensifs de grande classe, à l’image du retour décisif du pilier Alexandre Menini sur le demi de mêlée Ludovic Radosavljevic en première période (26e), alors que ce dernier allait marquer. Menés 17-8 à la pause après un premier acte de très haute intensité, les Clermontois, sans leurs internationaux français mais avec un Benson Stanley et un Fritz Lee (auteur d’un essai à la 30e minute) en grande forme, ont fait passer un énorme frisson à l’Allianz Riviera. Toute cette énergie dépensée pour revenir face au champion d’Europe et de France s’est payée en fin de partie.

Doublé pour Smith, Mermoz en forme internationale

Cette rencontre, Toulon l’avait en partie gagnée en première période. Toujours dans l’avancée et inspiré dans le jeu, le RCT a trouvé une nouvelle fois en Maxime Mermoz son match winner. D’abord en ayant la lucidité et le sens du collectif pour servir sur un plateau d’argent David Smith après 40 mètres de sprint ballon en mains (13e), puis en se glissant dans l’intervalle entre son demi de mêlée et son ouvreur, à la demande de se dernier, pour transpercer le rideau auvergnat et y aller de sa réalisation personnelle (36e). Un essai qui aurait dû être celui du doublé si Sanchez ne l’avait pas oublié après un exploit individuel (32e). L’Argentin a d’ailleurs contribué à maintenir le suspense dans ce match en ratant également deux drops (17e, 50e). Un exercice sur lequel il s’était montré plus adroit une semaine auparavant face au XV de France.

De ce sommet de notre championnat, Toulon comme Clermont peuvent en sortir avec des satisfactions. Pour Toulon, évidemment, d’avoir repris les commandes du Top 14 et fait plaisir à l’Allianz Riviera. Pour Clermont, aussi, malgré le fait d’être rentré bredouille, le comportement de ses Jaunards, sans une partie de ses diamants, qui a fait vaciller le RCT « chez lui ». Une bonne préparation pour la quinzaine de coupe d’Europe qui s’annonce, avec dès samedi un déplacement là encore bien corsé sur le terrain du Munster pour les hommes de Franck Azéma(la priorité annoncée par le club cette semaine), tandis que les Toulonnais iront à Leicester. Sur ce qu’elles ont montré ce samedi, les deux équipes sont prêtes.

Source: www.rugbyrama.fr