Lewis Hamilton (Mercedes) champion du monde 2014

HAMILTON_PODIUM

Lewis Hamilton (Mercedes) a conclu une saison magnifique par une 11e victoire en 19 grands prix et un titre mondial amplement mérité, dimanche à Abou Dabi. Le Britannique de 29 ans, déjà sacré en 2008 avec McLaren, a pris un meilleur départ que son coéquipier et rival, Nico Rosberg, pour ouvrir la piste. Très vite, il s’est employé à repousser l’Allemand à plus d’une seconde, afin de se préserver d’une attaque au DRS.

HAMILTON_VICTOIRE 2014

Hamilton avait déclaré un jour qu’il vivrait comme un« désastre » le fait de ne pouvoir devenir une autre fois champion du monde, qu’autant de sacrifices vains ressembleraient à un gâchis. Il doit être soulagé. A la lumière de cette confidence du temps de la lassitude chez McLaren, on comprend mieux pourquoi il a ressenti son deuxième sacre « un milliard de fois plus »que le premier, qu’il avait presque fini par considérer comme une relique. Il n’est pas un rentier de la gloire, et l’a montré magnifiquement avec panache une dernière fois cette année. Cette victoire, il la désirait. Et le fait qu’il refuse de porter le n°1 en 2015 limite assurément la vanité qu’on peut lui prêter.

Felipe Massa (Williams), deuxième : « La victoire n’était pas loin »

FELIPPE_MASSA

Deuxième du Grand Prix d’Abou Dabi ce dimanche, Felipe Massa(Williams) a contesté la victoire à Lewis Hamilton (Mercedes) jusqu’aux derniers instants de course.

En terminant deuxième du Grand Prix d’Abou Dabi, à trois secondes seulement du nouveau double champion du monde Lewis Hamilton (Mercedes), Felipe Massa (Williams) a obtenu son meilleur résultat de la saison. Le pilote brésilien, qui égalise ici sa meilleure performance depuis le Grand Prix du Japon 2012, espère qu’il aura l’occasion de se battre pour la victoire l’an prochain.

« Ce fut une course incroyable pour nous, a-t-il confié sur le podium. Je ne m’attendais pas à avoir un si bon rythme ce dimanche. Nous étions certes plus lents que les Mercedes, mais pas tant que ça. Nous ne dégradions pas tellement les pneus. C’est pourquoi nous avons tenté un pari lors du dernier arrêt en optant pour les super-tendres et non les tendres. Nous n’avions plus rien à perdre puisque l’écart sur Valtteri, qui était troisième, était relativement conséquent » a constaté le Brésilien.

« Nous ne sommes pas passés loin de la victoire aujourd’hui, je voulais tellement remporter ce Grand Prix… Mais nous essayerons l’année prochaine. Je tiens à remercier toute l’équipe pour cette fantastique saison. Je suis vraiment fier de courir pour Williams et de faire partie de cette écurie« , a-t-il conclu.

Valtteri Bottas (Williams); troisième:  » Nous devenons plus forts

Avec sa troisième position au Grand Prix d’Abou Dabi, Valterri Bottas (Williams) a décroché la quatrième place du Championnat. Il clôt ainsi une saison convenable en termes de résultats.

Valtteri Bottas (Williams) a terminé la saison 2014 en beauté en s’adjugeant un sixième podium à l’issue du Grand Prix d’Abou Dabi. Le Finlandais en profite pour ravir la quatrième place du championnat des pilotes à Sebastian Vettel (RedBull), grâce au doublement des points de cette dernière manche qui lui permet d’inscrire 30 points.

Son équipe Williams, avec la deuxième place de Felipe Massa, assure aussi le podium final au classement du championnat des constructeurs. « J’aimerai toujours être sur le podium, a-t-il déclaré au micro de Martin Brundle. Ce fut une année incroyable, nous nous améliorons et devenons plus forts. Cette dernière course montre juste jusqu’où nous sommes capables d’aller. Je suis vraiment reconnaissant de pouvoir faire partie de cette équipe et de pouvoir piloter cette monoplace » a conclu le Finlandais.

Avec Felipe Massa sur la deuxième marche, il s’agit par ailleurs du premier double podium pour l’écurie Williams depuis le Grand Prix de Monaco 2005 (Webber et Heidfeld). Notons enfin que Valtteri Bottas a inscrit des points lors de 17 des 19 courses de la saison.

Nico Rosberg, le beau perdant

HAMILTON_ROSBERG

Nico Rosberg avait superbement conquis une 11e pole position saisonnière qu’il s’est malheureusement empressé de gâcher au départ. Il a fait tout ce qu’il a pu pour gérer ses multiples problèmes liés au récupérateur d’énergie (ERS) mais il a plongé inexorablement au classement. Trop affaibli, il n’a rien tenté de particulier lorsqu’Hamilton lui a pris un tour. Il a tenu à finir la course alors que Mercedes lui offrait une porte de sortie à travers un abandon prétexte, afin de le protéger de l’effervescence médiatique. Surtout, il a mis un point final à une saison de joutes, de tensions et de polémiques en allant féliciter son adversaire juste avant le podium. Un geste qui n’était pas facile à faire, qui lui a sûrement un peu coûté, mais qui l’honore, lui et son sport.

Nico Rosberg (Mercedes), 14e : « Lewis a fait un meilleur boulot que moi cette année »

Malgré sa quatorzième place et les problèmes rencontrés dimanche à Abou Dabi, Nico Rosberg (Mercedes) a reconnu la supériorité de Lewis Hamilton cette saison. La couronne mondiale, il y a pensé jusqu’aux derniers instants.

Nico Rosberg (Mercedes) estime que son coéquipier Lewis Hamilton a remporté un titre mérité ce dimanche au Grand Prix d’Abou Dabi. Il a rallié l’arrivée à une lointaine quatorzième place, après avoir été victime d’une défaillance de son système de récupération d’énergie vers la mi-course.

« Je suis très déçu mais Lewis a mérité de remporter le championnat« , a déclaré l’Allemand. « Cela ne sert à rien de commencer à parler du problème que j’ai rencontré, cela n’aurait pas vraiment changé le résultat final. Lewis a tout simplement fait un meilleur boulot que moi cette année, il mérite donc ce titre », a confié l’Allemand, avant d’évoquer les points satisfaisants de sa saison : « Le positif, c’est que j’ai été meilleur que lui en qualifications au cours des deux dernières saisons et cela me donne une bonne base pour l’an prochain. Ce fut un championnat disputé, je ne suis pas passé loin du titre et je suis fier d’avoir vécu ça avec l’équipe. »

Quand il lui a été demandé à quel moment du Grand Prix il a compris qu’il ne serait pas sacré, Rosberg a répondu : « J’y ai en réalité cru pendant un long moment, quasiment jusqu’au bout, car il y avait toujours l’espoir… enfin une possibilité que quelque chose arrive à Lewis, et je savais que si je terminais dans le top 5, c’était suffisant. Mais comme je l’ai dit, Lewis a été le meilleur pilote du plateau cette année. Il m’a poussé à me surpasser. J’ai pris beaucoup de plaisir à l’affronter tout au long de la saison. Ce fut un combat intense« , a-t-il conclu.

Les Red Bull de Daniel Ricciardo et Sebastian Vettel exclues des qualifications à Abou Dabi

Trop flexible, le nouvel aileron avant de la RB10 a été recalé au contrôle technique de la FIA, samedi. Daniel Ricciardo etSebastian Vettel partiront du fond de grille.

Les Red Bull RB10 de Daniel Ricciardo et de Sebastian Vettel ont été exclues des qualifications par les commissaires sportifs du Grand Prix d’Abou Dhabi. L’aileron avant de la RB10 n’avait pas passé le test de flexibilité réalisé par la FIA après la séance qualificative et les explications d’Adrian Newey, le directeur technique de l’écurie, n’ont guère convaincu les stewards.

Ricciardo et Vettel, respectivement cinquième et sixième des qualifications, ont été autorisés par les commissaires à prendre le départ du Grand Prix d’Abou Dabi depuis le fond de la grille. Ils ne seront donc pas obligés de partir depuis la voie des stands.

Toto Wolff, directeur de Mercedes Motorsport : « Un moment doux-amer »

LEWIS HAMILTON_TOTO WOLF

Le directeur exécutif de Mercedes, Toto Wolff, était partagé à l’arrivée entre la satisfaction du titre de Lewis Hamilton et les ennuis survenus sur la W05 de Nico Rosberg.

Très heureux pour Lewis Hamilton, le directeur exécutif de Mercedes, Toto Wolff, a aussi une pensée pour le malheureux Nico Rosberg, peu chanceux ce dimanche à Abou Dabi. « Vous savez, ce n’est pas comme si on l’avait fait exprès, a déclaré l’Autrichien au micro de la BBC à propos de l’ennui mécanique rencontré par son pilote allemand. Nous préparons les voitures de manière assidue de sorte qu’elles soient les plus rapides, mais aussi et surtout les plus fiables, pour qu’ils puissent se battre sur la piste. »

« C’est un moment doux-amer, oui. Nico n’a pas pris un bon départ, c’était donc déjà difficile de revenir à cet instant. Il a montré un grand esprit sportif dans ses interviews. Il va avoir beaucoup de nouveaux fans. Mais nous avons un champion du monde qui mérite d’être champion du monde. Au final, tout va bien… »

Le directeur de l’écurie allemande estime cependant que Rosberg reviendra plus fort l’année prochaine après une année intense et un championnat très disputé entre les deux pilotes maison. « Nico avait sans doute le plus redoutable équipier que vous puissiez avoir, a-t-il confié. Lewis a remporté plus de courses, mais Nico a signé plus de pole positions, ce qui était en principe le domaine de Lewis. Nico sortira certainement plus fort de cette expérience et nous nous attendons à ce que le combat continue l’année prochaine. »

Source: www.eurosport.fr