Cette fois, Toulouse a retrouvé des couleurs contre Toulon

A Ernest-Wallon, les Toulousains ont remporté le choc de la 9e journée face aux Toulonnais grâce notamment à une bonne première période (21-10).

Le Stade toulousain n’avait d’autre choix que de renaître de ses cendres ou mourir ce dimanche soir. Il a choisi le champion de France et d’Europe, Toulon, pour se refaire la cerise (21-10), une semaine après avoir épinglé le Stade français. Absent en première période, le RCT a laissé son adversaire accumuler de la confiance et prendre le large en première période avec un cinglant 16-0. Grâce à ce deuxième succès de rang à domicile, les hommes de Guy Novèssortent de la zone rouge et remontent à la huitième place. Toulon, qui repart bredouille, reste quant à lui deuxième mais voit Clermont prendre le large.

Les Toulonnais étaient venus à Ernest-Wallon avec leur armada renforcée des ‘Sudistes’ Bryan Habana et Juan Martin Fernandez Lobbe pour faire un coup dans la ville rose. Ils ont pourtant mis toute une mi-temps avant de descendre du bus. Cueillis à froid par un essai précoce de Gaël Fickou (6e), les partenaires de Maxime Mermoz étaient battus dans à peu près tous les domaines, mais semblaient surtout perdus face à des Toulousains retrouvés durant la première demi-heure. L’absence de Matt Giteau n’y était peut-être pas étrangère. S’il a réalisé quelques gestes de classe durant la partie, l’AustralienJames O’Connor, repositionné à l’ouverture pour l’occasion, a eu du mal à soutenir la comparaison avec Luke McAlister, très fort dans sa capacité d’alterner le jeu durant le premier acte. On ne remplace pas aussi facilement le meilleur joueur du Top 14, récemment élu par ses pairs.

Première contrastée pour Halfpenny

Ce match était aussi l’occasion de voir à l’œuvre la recrue phare de l’intersaison toulonnaise Leigh Halfpenny. Arrivé sur la Rade pour remplacer Jonny Wilkinson au but, l’arrière gallois n’a tout simplement rien eu à se mettre sous la dent au pied durant le premier acte, et pas grand-chose non plus après, les Varois essayant de trouver des touches sur pénalité après la pause pour se donner une chance de revenir dans les clous du bonus défensif. Lorsque la seule occasion de buter sur pénalité s’est présentée à lui, l’ancien des Blues de Cardiff s’est fait griller la politesse par James O’Connor (68e). Sa transformation réussie en drop après l’essai d’Habana (56e) ne devrait pas être suffisante pour lui laisser un souvenir impérissable de cette première avec Toulon.

S’il y avait du mieux en seconde période, le champion de France n’a été que trop rarement en mesure d’inquiéter Toulouse, Bryan Habana étant un des rares à vraiment surnager pour son retour du Four Nations. Les Varois devront montrer autre chose et surtout mieux entamer leur rencontre la semaine prochaine pour l’ouverture de leur campagne européenne contre les Llanelli Scarlets. Une rentrée des classes qui se fera très certainement sans Mamuka Gorgodze, dont on craint une blessure à un genou. Le Stade toulousain recevra de son côté Montpellier avec l’esprit un peu plus libéré. Si on ne peut pas encore parler de guérison pour le malade haut-garonnais, les attitudes et l’abnégation affichées ce dimanche laissent entrevoir une petite lumière au bout du tunnel.

Source: www.rugbyrama.fr