Rallye de Finlande 2014 – Latvala (VW), vainqueur: »Je n’ai jamais eu autant de pression »

LATVALLA_PODIUM

Jari-Matti Latvala (VW) n’aura tremblé que samedi, après un saut ayant détérioré un étrier de frein de sa Polo-R. Dimanche, il a contrôlé son coéquipier, Sébastien Ogier. Sans faillir.

Jari-Matti Latvala (VW) est devenu dimanche le quatrième vainqueur ayant mené le Rallye de Finlande de bout en bout après Marku Alén (1980, 1987), Marcus Grönholm (2000) et Sébastien Loeb (2008, 2012). Surtout, il a signé une victoire qui lui permet d’espérer coiffer son adversaire vaincu du jour, le Français Sébastien Ogier, à l’issue des cinq épreuves qui restent à disputer, en Allemagne, en Australie, en France, en Espagne et en Grande-Bretagne. Il devra pour cela combler les 44 points de retard qu’il accuse sur le champion du monde en titre.

Victorieux pour la deuxième fois chez lui, il n’a pas boudé son plaisir. « C’était incroyable, et tellement important, car je voulais prouver aux fans finlandais de rallye qu’un pilote finlandais pouvait encore gagner ce rallye », a-t-il dit, en référence à la précédente en date – de son fait – qui remontait à 2010. « Les gens sont vraiment venus me soutenir et je suis très heureux de tout le soutien que j’ai eu cette semaine. C’est l’un des plus beaux rallyes du Championnat et c’est sûrement l’une des plus belles victoires de ma carrière. »

« Je n’ai pas bien pu me concentrer sur le pilotage dans les deux dernières spéciales, car j’avais un problème de radio dans mon casque », a-t-il ajouté. « Je n’ai jamais eu autant de pression sur les épaules et je n’ai jamais réussi à la gérer aussi bien que cette semaine, donc c’était nouveau pour moi. Surtout samedi, quand j’ai eu un problème (ndlr : étrier de frein cassé dans l’ES20), et que les gens, même s’ils étaient déçus, continuaient à nous encourager, mes mécanos et moi, pendant qu’on réparait ma voiture. J’ai très bien dormi la nuit dernière, c’était même surprenant ».

Ogier (VW), deuxième : « Il mérite sa victoire »

AUGIER_DEUXIEME

Sébastien Ogier (VW) a reconnu à l’arrivée du Rallye de Finlande la supériorité de son coéquipier Jari-Matti Latvala.

Sébastien Ogier (VW) n’a jamais mené en Finlande pendant quatre jours, son coéquipier Jari-Matti Latvala ne lui en ayant pas laissé le loisir. Battu de 3″6 à l’issue de 23 épreuves spéciales, le Français a admis dimanche qu’il était tombé sur plus rapide que lui. Il est revenu dans le match samedi après la rupture d’un étrier sur la Polo-R de son rival, mais la hiérarchie a repris ses droits dimanche.

Avec les 18 points de la deuxième place et les 3 de bonus de son scratch dans la power stage, le Gapençais a néanmoins limité la perte, et peut entrevoir la fin de saison avec confiance. Il compte 44 points d’avance alors qu’il reste cinq rallyes, et il peut être considéré comme le favori pour la victoire sur le bitume de trois d’entre elles, en Allemagne, en France et en Espagne.

« C’était une belle course, on s’est bien amusés ce matin, on pilotait tout près de la limite, mais je n’ai jamais réussi ce week-end à me mettre en mode ‘attaque totale’, contrairement à Jari-Matti », a concédé le champion du monde en titre. « Il était très fort ce week-end et il volait littéralement ce matin, je n’aurais pas pu le rattraper, même sans faire la moindre erreur. Il mérite sa victoire et il l’aurait quand même obtenue, avec un tout petit écart à la fin, car je n’aurais pas pu reprendre trois secondes en tout, juste quelques dixièmes par ci par là. »

« Je veux vraiment le féliciter, c’est encore une victoire pour notre équipe et je suis heureux aussi de ne pas gâcher la fête finlandaise qui est prévue ce soir. Nous allons tout faire pour gagner en Allemagne, car c’est le rallye à domicile de VW, donc c’est important. Je préfèrerais qu’on fasse encore un doublé, mais dans l’autre sens », a-t-il

AUGIER_RALLYE_DE_FINLANDE

Kris Meeke (Citroën), troisième du Rallye de Finlande : « Ce podium est encore plus valorisant »

KRIS_MEEKE_PODIUM

Kris Meeke a réalisé un nouveau podium pour Citroën, dimanche en Finlande. Plus significatif que ses précédents selon lui.

Kris Meeke a offert dimanche à Citroën WRT son sixième podium de la saison, son troisième personnel après le Monte-Carlo et l’Argentine. Cependant, c’est celui-là qui compte le plus à ses yeux. En finissant à 50″6 de l’infernal duo de VW,Jari-Matti Latvala et Sébastien Ogier, il a effectivement de quoi être content de ses quatre jours au pays des 1000 lacs.

« Ce podium est encore plus valorisant que les précédents », a estimé le Nord-irlandais, qui a été le seul à arracher un scratch au Finlandais et au Français.« Nous nous sommes maintenus au contact des leaders durant deux jours. Ensuite, nous avons assuré notre position, tout en restant à moins d’une minute du vainqueur. »

« Je sais qu’il nous reste du travail avant de pouvoir prétendre à la victoire. Mais je suis satisfait de cette troisième place et de l’expérience acquise pour le futur. L’an prochain, j’espère pouvoir me battre pour faire encore mieux ! », a annoncé pour finir le numéro six mondial.

« Ce podium clôture une belle campagne finlandaise pour Citroën après la victoire deMads Ostberg lors de l’Helsinki Rally Battle », a rappelé Marek Nawarecki, directeur d’équipe adjoint de Citroën Racing. « C’était un rendez-vous très important pour l’équipe et Kris a réussi une performance formidable en alliant régularité et vitesse. Il a su tirer profit de l’expérience acquise en 2013 et de ses essais d’avant-rallye. La suite de la saison devrait être plus fructueuse pour Citroën. A nous de profiter de tout le travail qui a été fait jusque-là. » Rendez-vous dans trois semaines en Allemagne, où Citroën est la seule marque figurant au palmarès depuis la création de l’épreuve, en 2002.

Source: www.eurosport.fr