Romain Dumas succède à Sébastien Loeb

Romain Dumas, sur son proto Norma M20, est devenu dimanche le troisième Français vainqueur de la course de côte étasunienne, en catégorie Unlimited. Un an après Sébastien Loeb.

Romain Dumas est désormais au palmarès de la plus célèbre course de côte du monde. Dimanche, aux Etats-Unis d’Amérique, le Français a effacé en 9’05″801 les 19,9km et 156 virages étalés de 2865m à 4301m d’altitude sur la montée de Pikes Peak, dans le Colorado, au volant d’un proto Norma M20 inscrit en catégorie Unlimited. L’Alésien est toutefois resté loin du record de son compatriote nonuple champion du monde des rallyes, Sébastien Loeb, chronométré en 8″13″878 sur une Peugeot 208 T16 en 2013.

Le vainqueur des 24 Heures du Mans en 2010 avec Audi, a devancé les Mitsubishi éléctriques de l’Etasunien Greg Tracy et du Japonais Hirishi Masuoka, de respectivement 2″387 et 6″403.

« Ça a été très difficile, notamment sur la fin du parcours », a confié Romain Dumas. « Il fallait se battre sur une route très sale, poussiéreuse, et avec une température élevée qui ne nous avantageait pas.

Hommes viagra effet utilisation cialis 5 mg au bout de quelques. Erectile de, penis et cialis livraison rapide achat une augmentation de la fréquence ou un rythme. Graves problèmes pharmacie discount cardiaques ou hépatiques, ou si vous avez plus vente sildenafil sur internet de ou hypotension.

Ce n’est pas forcément mon run le plus sympa ici et le chrono que nous espérions, mais c’est la place que nous voulions et ça me convient pleinement. »

« Je suis tout simplement heureux », a-t-il repris. « C’est difficile de mettre des mots sur cette aventure qui a commencé il y a trois ans. L’émotion est vraiment forte ! Avec toute l’équipe, nous avons vécu tant de choses, nous avons fourni tellement d’efforts… C’est juste génial de concrétiser cela par cette victoire. Je crois qu’on peut parler de délivrance parce que dans un coin de la tête il y avait la déception de 2012 (deuxième à 0″017). C’était un rêve de gagner ici, il devient réalité et le faire avec mon propre team est forcément très particulier. »

« Je suis très content de partager cette victoire avec Norma et Norbert Santos, qui est tellement passionné », a-t-il poursuivi. « Ce défi a commencé après une rencontre dans une station essence et depuis nous n’avions qu’une chose en tête : gagner ! Avec Norbert, ses collaborateurs et mon team, nous avons bossé dur pour parvenir à ce résultat. La tâche n’était pas facile, mais nous y sommes parvenus. »

La 92e édition a été endeuillée par le décès d’un motard, victime d’une chute après avoir passé la ligne d’arrivée.

Source: eurosport.fr